Catégories
PLANCHES

La Chaîne d’Union

Symbolisme de la chaîne d’union

 
 

On pourrait définir la chaîne d’union comme un élément rituélique qui associe un rassemblement d’officiants et un recueillement. Ce n’est pas un rituel spécifiquement maçonnique ; il est une variante qui appartient à la grande famille des rituels d’amitié de toutes les communautés culturelles depuis que les êtres humains existent. Les francs-maçons lui ont donné un nom et l’ont incorporé dans leurs rituels, sans toujours percevoir sa spécificité symbolique.

Ce que l’histoire nous a transmis :

o Dans l’Égypte ancienne : L’absence bronze et de fer jusqu’au IIème millénaire avant JC explique que l’on ne retrouve pas l’utilisation de chaînes avec des anneaux métalliques ; par contre d’autres liens existent et on retrouve des chaînes en particulier comme bijoux et on verra que la symbolique du bijou et en particulier du collier rejoint celle de la chaîne d’union.

Dans les rituels de la haute Égypte, trois éléments méritent d’être mentionnés car ils évoquent le sujet :

  • L’hieroglyphe Gardiner V28 : il appartient à la catégorie des hiéroglyphes utilisés pour les sacs, cordes et paniers ; (rappelons que La liste des signes de Gardiner est une liste de hiéroglyphes égyptiens communs compilée par Sir Alan Gardiner . Elle est considéré comme une référence standard dans l’étude des hiéroglyphes égyptiens antiques .

  • L’anneau Shen Le Shen est le cercle en spirale présent dans la culture d’Egypte antique. Il représente la divinité. Selon les croyances d’alors, la personne dont le nom était écrit dans le symbole de Shen et qui était souvent un roi ou un membre de la royauté, était sous protection divine.

  • Ankh ou la croix de vie : symbole de l’immortalité et symbole de l’union entre Isis et Osiris qui a permis de sauver l’humanité grâce à la victoire d’Horus sur Seth.

 

o La symbolique du lien dans les mythologies : que cela soit chez les Celtes, en Grèce et à Rome, on retrouve la symbolique du lien relie les hommes aux dieux : à titre d’exemple, Wotan (Dieu principal dans la mythologie nordique) était “le maître des liens occultes” et Héphaïstos (Dieu grec du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans) était un “dieu-lieur”.

 

o La dextrarum iunctio dans la Rome antique : c’est un rite nuptial, une chaîne d’union conjugale entre les 2 époux, avec leurs mains droites symbolisant la fides, c’est-à-dire à la fois l’engagement et la fidélité à cet engagement.

o La chaîne (du latin catena) : dans son acception courante, c’est un lien formé d’anneaux métalliques utilisé pour attacher ou maintenir un corps lourd, ou également pour effectuer une mesure de distance ou pour créer un bijou comme un collier ou un bracelet. Par extension, on parlera de chaîne humaine, lorsqu’un certain nombre de personnes se placent en ligne pour effectuer une action commune, ou de chaîne d’assemblage lorsqu’une série de processus permettront l’accomplissement d’une tâche. Le mot désigne aussi un lien affectif pouvant soit aider soit affecter la relation interhumaine. Il y a donc une bivalence dans ce mot.

o La chaîne, symbole de la solidarité : de l’objet chaîne on comprend bien qu’il en découle l’ordre et la cohésion, d’où la protection.

o Dans la tradition compagnonnique on parle de la chaîne d’Alliance. Les Compagnons portant leurs couleurs se tiennent par la main en croisant les bras à la façon des maillons d’une chaîne et forment un cercle fermé, tournant dans le sens de la marche du soleil au milieu duquel se trouvent trois Compagnons ou deux Compagnons et la Mère. Ceux-ci restant immobiles, le Rouleur chante  » les Fils de la Vierge », dont le refrain est repris en chœur. Au cours des funérailles, la Chaîne est également pratiquée mais sans chant et  » ouverte « , symbolisant ainsi le maillon qui vient de se rompre.

 

o Mais la chaîne, c’est aussi le symbole de l’esclavage ; c’était l’usage courant de contrôler les prisonniers et les esclaves en les entravant avec des chaînes. Briser les chaînes est devenu l’emblème des héros de la liberté !

 

o La chaîne chez les occultistes : « Aurea catena Homeri », (La chaîne d’or d’Homère), est le titre d’un livre occultiste de première importance, publié en 1723 à Leipzig en langue allemande et qui a pour sous-titre « La nature dévoilée ou la théorie de la nature » : Le titre fait référence au chant 8 de l’Iliade, dans lequel Homère raconte l’épreuve que Zeus menace de faire subir aux Dieux : « Tenez, Dieux, faîtes l’épreuve et vous saurez, tous. Suspendez au Ciel un câble d’or, puis accrochez-vous y, tous, dieux et déesses : vous n’amènerez pas du ciel à la terre, Dieu, le Maître suprême, quelque peine que vous preniez ».

o L’union : c’est l’unité et à ce titre un objet désiré. L’union est généralement représentée par cinq symboles : la chaîne, le nœud, les mains enlacées et l’anneau.

o La chaîne c’est aussi un chant : Auld Lang Syne («Depuis longtemps» en scot)) adapté par le poète écossais Robert Burns en 1788 (voir ci-dessous une interprétation par Eddi Reader lors de la session d’ouverture du parlement écossais, en présence de la reine Elisabeth II à Edimbourg en 2004) ; ce chant a été adapté en français en 1920 par un jésuite avec le titre « le chant des adieux » ; une version déchristianisée pour les 2 derniers couplets est ensuite apparue.

 

o La chaîne dans l’islam : on y évoque la chaine initiatique de transmission qui remonte au prophète.

o La chaîne dans les représentations populaires : citons le poème de Paul FORT, à travers l’extrait suivant : « Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, ça pourrait faire une belle ronde, tout autour du monde ».

o Le rôle du scoutisme dans la pratique de la chaîne d’union : créé en 1907 par Lord Robert Baden-Powell (1857-1941), ce mouvement de jeunesse a eu une importante progression mondiale. La pratique de la chaîne d’union par les jeunes scouts de tous les pays a très fortement contribuée à sa popularité.

 

o la chaîne d’union dans le sport : Tous les sports sont concernés mais peut-être que le rugby la pratique plus spontanément.

La chaîne d’union en franc-maçonnerie :

 
 

L’expression « chaîne d’union » semble être une expression typiquement maçonnique bien que sa réalité se retrouve dans d’autres traditions comme on l’a vu dans les paragraphes qui précèdent.

La première description maçonnique de la chaîne d’union semble apparaître en 1696 dans ces lignes du Manuscrit des archives d’Edimbourg qui fait allusion à la transmission des mots secrets : «Mais pour (être) un maître maçon ou compagnon du métier, il y a plus à faire, et c’est ce qui suit. Tout d’abord tous les apprentis doivent être conduits hors de la compagnie, et il ne doit rester que des maîtres… Alors les maçons se murmurent l’un à l’autre le mot en commençant par le plus jeune… après quoi le nouveau maçon doit prendre la posture dans laquelle il doit recevoir le mot… Alors le maître lui donne le mot et il lui serre la main à la manière des maçons, et c’est tout ce qu’il y a à faire pour faire de lui un parfait maçon»

Il est question de la chaîne d’union dans les Constitutions d’Anderson (1723). Très exactement, dans la partie consacrée aux chants. De toutes les chansons publiées par Anderson, celle écrite par écrit par Matthieu Birkhead retient le plus l’attention, car elle accompagne la chaîne d’union qui interrompt momentanément le banquet. «Unissons-nous main dans la main / Pour nous tenir ferme / Soyons joyeux et montrons un visage radieux. »

James Anderson fait également référence au centre l’union : « Ainsi la Maçonnerie devient le « Centre de l’Union » et le moyen de nouer une amitié sincère entre des personnes qui n’auraient pu que rester perpétuellement étrangères ».

L’expression « chaîne d’union » en français est traduite par « chain of union » en anglais ; mais d’autres expressions s’y rapportent : par exemple « chain of brotherhood » (en allemand « die Weltbruderkette »).

 

o A quel moment ?

  • Le plus souvent, vers la fin d’une tenue

  • Après une initiation

  • Après la fermeture des travaux dans certaines loges (en particulier au rite émulation)

  • La chaîne d’union se pratique aussi lors d’un banquet rituel avec une gestuelle particulière utilisant les serviettes de table,

  • A l’occasion des obsèques d’un frère ou d’une soeur, soit lors d’une tenue funèbre soit au cimetière ou au funerarium

o A quel degré ?

Uniquement au 1er degré pour les loges bleues, mais on pratique la chaîne d’union dans certains degrés au-delà du 3ème.

o L’animation de la chaîne d’union :

  • Le vénérable maître généralement

  • Le « chapelain » de la loge au rite Emulation

  • L’expert comme assistant

o La chaîne d’union c’est souvent en cercle autour :

  • du tapis de loge

  • du pavé mosaïque quand il n’y a pas de tapis de loge

  • ou de l’autel

o Quelle posture ?

  • Les corps droit, épaule contre épaule

  • Les mains : sans gants ; les mains nues symbolisent la pureté des sentiments.

· Pendues le long du corps

· Jointes à celles des frères et/ou sœurs voisins

  • Dans la chaine courte

· L’avant-bras droit au-dessus de l’avant-bras gauche et la main droite au-dessus de la main gauche ;

· Les pieds à l’équerre, la pointe des chaussures joignant la pointe de la chaussure voisine ;

  • Dans la chaine longue : on ne croise pas les avant-bras et on ne fait pas se toucher les pointes de pieds ;

 

o Le silence du recueillement : C’est un élément fondamental de la chaîne d’union. Les frères et soeurs doivent reposer leur menton sur leur poitrine, fermer les yeux et se concentrer sur l’intention du Vénérable Maître, en restant silencieux et méditatifs.

o Les prises de parole : le contenu est très variable selon les rituels et les loges

  • La déclaration du VM : (exemple au GODF au rite français)

« Debout mes F… et unissons nos mains suivant la forme rituelle !

Que nos cœurs se rapprochent en même temps que nos mains ; que l’Amour fraternel

unisse tous les anneaux de cette Chaîne formée librement par nous. Comprenons la grandeur et la beauté de ce symbole ; inspirons-nous de son sens profond. Cette Chaîne nous lie dans le temps comme dans l’espace ; elle nous vient du passé et tend vers l’avenir. Par elle, nous sommes rattachés à la lignée de nos ancêtres, nos Maîtres vénérés qui la formaient hier; par elle, doivent s’unir les Francs-Maçons de tous les rites, de tous les pays. Enrichissons-la de nombreux et solides anneaux de pur métal et, élevant nos esprits vers l’idéal de notre Ordre, efforçons-nous de rapprocher tous les hommes par la Fraternité.»

A la fin du recueillement : Le VM dit : « Francs-Maçons, étendons la main droite. Promettons de conserver les uns pour les autres la plus fraternelle affection et de travailler sans relâche à réaliser la Fraternité universelle. »

Ce à quoi, le Grand Expert répond : « Au nom des Francs-Maçons assemblés dans ce Temple, je le promets. ».

Puis le VM termine en disant : « Je prends acte de votre promesse. Quittons la Chaîne et reprenez vos places. »

Autre exemple pour ce qui est dit dans une loge américaine de Virginie 

« Frères: Nous sommes maintenant sur le point de quitter cette retraite sacrée d’amitié et de vertu, se mélanger à nouveau avec le monde. Au milieu de ses préoccupations et de ses emplois, oubliez pas les devoirs que vous avez entendus si souvent inculqués et avec tant de force recommandé dans ce Lodge. Rappelez-vous qu’autour de cet autel sacré, vous avez vous vous engagez solennellement à devenir ami et à soulager chaque frère qui aura besoin votre assistance. Vous avez promis, de la manière la plus amicale, de rappeler lui de son erreur, et aider à une réforme. Ces principes généreux doivent étendre un temple de pierres vivantes: Chaque être humain a un droit sur vos bons offices. Faire du bien à tout. Recommandez-le plus particulièrement à la maison des fidèles. Finalement, frères, soyez tous d’un même avis; vivre en paix; et que le Dieu d’amour et la paix se réjouit d’habiter et de vous bénir. »

o Le rôle de l’expert

  • Sa place : à l’opposé du VM, entre les deux surveillants

  • La main levée de l’expert : le bras droit à l’équerre avec le corps, les doigts réunis, la paume de la main vers le sol

o Le chant : il n’est pas toujours présent

 

Le plus souvent c’et « Le chant des adieux » : adaptation française sur l’air, transcrit par le poète écossais Robert Burns en 1788 sous le titre d’Auld Lang Syne («Depuis longtemps» en scot)

Faut-il nous quitter sans espoir,

Sans espoir de retour,

Faut-il nous quitter sans espoir

De nous revoir un jour

 

Refrain

Ce n’est qu’un au revoir, mes frères

Ce n’est qu’un au revoir

Oui, nous nous reverrons, mes frères,

Ce n’est qu’un au revoir

 

2e couplet

Formons de nos mains qui s’enlacent

Au déclin de ce jour,

Formons de nos mains qui s’enlacent

Une chaîne d’amour.

 

3° couplet :

Unis par cette douce chaîne

Tous, en ce même lieu,

Unis par cette douce chaîne

Ne faisons point d’adieu.

 

4° couplet :

Car l’idéal qui nous rassemble

Vivra dans l’avenir

Car l’idéal qui nous rassemble

Saura nous réunir.

o La fin de la chaîne d’union : « Briser la chaîne » :3 mouvements des avant-bras vers le bas

o Après la chaîne :

  • Retour sur les colonnes

  • Ou évacuation du temple.

o Signification : « Le but d’une chaîne d’union est de signifier et de valider l’unité incassable des frères par les liens de la fraternité. Dans cette charge particulière, tandis que les frères sont assemblés, on leur dit qu’autour de cet autel sacré, les frères assemblés en cercle forme une chaîne de l’union, solennellement liés l’un à l’autre. À la fin de la cérémonie, une recommandation leur est prononcée : «soyez tous d’un même esprit ». Dans cette phrase simple, une chaîne psychologique se forme pour renforcer la physique.» (traduction d’un rituel Emulation).

 

o La question de l’égrégore : la chaîne d’union peut provoquer une sensation de communion collective qui a été appelée « égrégore » et que certains interprètes comme une réalité mystique ; psychologiquement ce ressenti rentre dans le cadre des dépersonnalisations induites par la dynamique de groupe.

o Corde aux lacs d’amour : On fait parfois le lien entre la chaîne d’union et la corde à 13 nœuds (ou lacs d’amour) qui se termine à chaque extrémité par une houppe dentelée.

Symbolisme de la chaîne d’union maçonnique

 

D’une façon générale la chaîne d’union est un élément d’un rituel qui comprend :

  • Un officiant et un assistant

  • Un groupe d’êtres humains réunis en cercle autour d’un objet symbolique (parfois absent) ou du corps d’un défunt,

  • Parfois l’union des mains nues pouvant être continue ou discontinue

  • Le silence du recueillement et/ou de la prière,

  • Un chant parfois absent.

  • Une prédication qui édicte une conduite.

Ce rituel renvoie à plusieurs symbolismes :

  • la chaîne ou la corde

  • l’or

  • le cercle, l’anneau

  • Le nœud

  • L’équerre

  • Le fil à plomb

  • Le sel.

Par rapport au temps, le rituel de la chaîne d’union se déroule généralement avant une séparation.

Le contenu symbolique :

o La dimension horizontale :

  • L’union fait la force : « Là où un homme seul est renversé, deux résistent, et le fil triple ne rompt pas facilement. » (Ecclésiaste 4:12).

  • La fraternité

  • L’amitié

  • La fidélité

o La dimension verticale :

  • La chaine d’union renvoie à la problématique du lien entre les plans terrestre et céleste

  • Le devoir mémoriel

  • Le lien entre les vivants et les morts

o Fonction annexe de la chaîne d’union : elle permet la transmission des mots de semestre aux seuls frères de la loge.

o Signalons l’existence d’un « Order of the Golden Chain » aux Etats-Unis créé en 1929.

Pour un enrichissement contemporain de la pratique du rituel de la chaîne d’union

 

Dans le vécu de chacun aujourd’hui, le stress est un facteur qui peut perturber la démarche initiatique. Les découvertes de la fin du XXè siècle concernant les vertus de la méditation devraient nous inciter à l’incorporer dans le rituel maçonnique. La méditation de pleine conscience ou Mindfulness, inventée par Jon Kabat-Zinn est une technique qui consiste à focaliser pleinement son attention sur le moment présent et à analyser les sensations ressenties ; associée à une respiration ventrale, elle apporte une amélioration de la fonction cérébrale. Il suffirait d’augmenter le temps consacré au recueillement dans le timing de la chaine d’union pour apporter à celle-ci un élément méditatif supplémentaire qui la potentialiserait.

Conclusion :

Le rituel de la chaîne d’union en franc-maçonnerie a trois spécificités :

  • Renforcer la fraternité qui unit les frères et soeurs de la loge, présents, absents et futurs, (dimension horizontale)

  • Rappeler la nécessaire spiritualité qui justifie cette fraternité, (dimension verticale)

  • Motiver les frères et sœurs présents dans leur devoir d’engagement.

C’est une pratique rituelle qui tend à disparaître, en particulier dans les loges anglo-saxonnes ; d’une part parce qu’elle est souvent considérée comme une formalité qui allonge le temps de la tenue et d’autre parce qu’elle n’est pas toujours prise au sérieux et se trouve plus ou moins bâclée sans parler du folklore de la transmission des mots. C’est dommage car elle a un sens profond et une fonction, qu’elle seule remplit.

C’est une composante des rituels maçonniques qui mériterait d’être enrichie en transformant le temps du recueillement en temps de méditation, avec toute la méthodologie que l’on doit pratiquer pour en tirer le bénéfice escompté.

Pour terminer cette planche, je vous propose un poème que cette pratique m’a inspirée.

La chaîne d’union

Partout, on la retrouve,

Avec ou sans nœuds !

Les corps s’approchent,

Les mains se joignent,

Silence et recueillement.

Une voix s’élève !

Un chant poursuit,

Les cœurs battent.

Paupières humides,

Tristesse et Joie,

Tout se mêle !

Dans le désert,

Ou sous les ors,

Au théâtre

Ou dans la loge,

Dans l’église ou la mosquée,

La chaîne relie les cœurs

Et éloigne les peurs !

 

J’ai dit

 

Bibliographie :

 

Le symbolisme de la chaîne d’union par Marcel Spaeth – Editions Detrad, 2001

– Entering the chain of union par Timothy Hogan – 2012

– La chaîne d’union par Jean Onofrio , Editions MdV, collection « Les symboles maçonniques », 2013

Trabajos masónicos de referencia II: De la era de Newton al filosofismo masónico actual: cuatro siglos de Cadena de Unión de VV. AA. – 2019

 

Quelques ressources du web :

 

https://www.isel-europe.org/chain-of-union-romania

https://fr.qaz.wiki/wiki/Gardiner%27s_sign_list#V._Rope,_fiber,_baskets,_bags,_etc.

http://www.lecompagnonnage.com/?+-Chaîne-d-Alliance-

https://fr.scoutwiki.org/Chant_des_adieux

https://www.persee.fr/doc/rhr_0035-1423_1947_num_134_1_5598

https://www.ledifice.net/3005-Q.html

http://www.ordoabchaos.net/pages/la-chaundefinedne-d-union.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *