L’UNIVERSITE MACONNIQUE

L’Université

Initiatique

Editorial : Christian BELLOC, Grand Inspecteur pour la France, Lieutenant Grand Commandeur du Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1881.

Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade.

Jiddu Krishnamurti

Pourquoi avoir constitué une université maçonnique ?

Tout simplement parce qu’il s’agit du fruit d’une réflexion de plusieurs années sur la construction de l’initié à travers la méthode maçonnique. Ce travail d’investigation a été au cœur de cette période pandémique si particulière mais qui fut aussi propice à un remodelage du fonctionnement ancestral de la maçonnerie, souvent peu adapté à la vie moderne.

La construction initiatique de l’homme se fait marche par marche dans un contexte rituélique respectueux de la tradition.

Cela ne peut être remis en cause.

C’est l’exercice de la méthode globale qu’il fallait repenser et l’adapter à l’activité des jeunes et des contraintes de la vie moderne, sans les priver de possibilités d’évolution dans le rite.

Depuis un an, en raison de la pandémie qui a sévit, tous les mardis soirs de 19 à 20h30, les loges du Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1880 ont organisé des ateliers de travail et de débats en visioconférence ainsi qu’une tenue mensuelle. Cela afin de conserver le lien mais aussi et surtout à maintenir le désir et l’effort de travailler. Certains ont pu, à juste titre, objecter que cela faisait beaucoup de réunions, puis se sont rendus compte ensuite de l’apport indéniable de ces échanges.

En outre, les passages de degrés mérités ont pu être effectués, cela sans interruption grâce à des auditions. Une juste progression individuelle, grâce à des comités de lecture en visioconférence, a été instaurée tout au long de cette année d’éloignement physique.

Devant le succès de cette initiative, il a été décidé d’aller plus loin dans le changement des habitudes maçonniques et de les bouleverser quelque peu.

Des ateliers de travail et de réflexions à tous les degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté seront mis en chantier afin que chacun puisse poursuivre son parcours initiatique sans pour cela trop grever sa vie familiale, sociale et ou professionnelle.

Ainsi, des réunions de travail en visioconférence seront programmées avec un enseignant référant par tranche de degrés.

Les 3 premiers degrés, du 4 au 14, du 15 au 18, du 19 au 30.

Bien entendu les responsables d’ateliers auront toute latitude de faire des réunions en présence physique si tel est le désir de son groupe.

Les cahiers de l’université seront un support dématérialisé qui procureront des textes, des travaux, des réflexions, des informations utiles à la progression.

« L’université » servira de chantier commun avec les obédiences et loges amies, de support pour de futures conférences ou événements.

Le REAA est un symbole d’une tradition héritée, transmise  et renouvelée tant sur le plan matériel que spirituel.

Ce bien commun doit rester vivant dans le monde des vivants conformément à la Loi de l’univers.

Il s’agit d’orienter nos travaux entre le verbe et la lumière. Le  cadre de la méthode maçonnique est caractérisé par l’Idée de progressivité comme notamment marqueur de confiance et de sécurité du chemin.

L’Europe lumineuse est certes fondée sur la révélation du Sinaï  mais aussi sur les philosophes de la Grèce antique, de la Renaissance…mais encore sur la réflexion des modernes en vue de produire une action au quotidien portée notamment par les valeurs d’un monde occidental ouvert et en correspondance avec les autres et « l’autre » .

C’est donc une maçonnerie ancrée dans la Tradition, Moderne dans son fonctionnement, Ouverte dans ses idées, sa transmission et résolument tournée vers l’avenir qu’il est de notre devoir de mettre en chantier.

Général Bartolomeu Constantin SĂVOIU Souverain Grand Commandeur Grand Maître de la Grande Loge Nationale Roumaine 1880 Marea Lojă Națională Română 1881 Général de Brigade.et Christian BELLOC Lieutenant Grand Commandeur du Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1881

Mes Très Chers Frères et j’espère dans un proche avenir, Très Chères Sœurs, notre respectable Obédience a fêté le 22 septembre 2020 les 140 ans depuis sa fondation par le Capitaine Constantin MOROIU, grande figure de la Maçonnerie Roumaine de la fin du XIXème siècle. Il a fondé ensuite le Suprême Conseil pour REAA pour le Grade 33ème et Ultime en 1881 et en 1882 a reçu de Giuseppe GARIBALDI, avant la mort de celui-ci la Charge de Grand Hiérophante du Rite MEMHIS -MISRAÏM pour la Roumanie.

Aujourd’hui, la Grande Loge Nationale Roumaine 1880 est présente dans de nombreux pays, notamment l’Amérique du Sud, l’Allemagne, Israël, hier l’Italie et bien entendu la France et demain le Sud-Est Asiatique.

Le 22 septembre 2020, 140 ans plus tard la naissance de la GLNR 1880, la loge « Pierre Brossolette » à l’Orient de Toulouse a vu le jour

En quelques mois elle s’est développée sur des idées novatrices résolument tournée vers l’avenir pour être aujourd’hui le Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1881.

Moderne, mais attachée à une Maçonnerie qui défend une société judéo-chrétienne (5000 ans d’histoire juive, 2000 ans d’histoire chrétienne, issue de la foi juive et intimement liée à celle-ci) et pour l’Europe le mélange extraordinaire des racines grecques, étrusques, romaines, gauloises, celtes, slaves, etc… qui l’ont fondé.

Toutes ces sociétés sont basées sur le respect des règles bibliques, c’est à dire les liens indissolubles entre l’homme et la femme, la famille, le travail, le respect, l’honnêteté.

C’est pour cela que le 13 décembre 2014 a été créé à Bucarest l’U.G.M.A. (Universal Grand Masonic Alliance – Grande Alliance Maçonnique Universelle). Cette organisation internationale, ayant comme membres la M.L.N.R. 1880 et des Grandes Loges françaises, serbes, macédoniennes et italiennes, affirme d’une manière solennelle que les bases de l’engagement maçonnique sont étroitement liées au christianisme, à la tradition judéo-chrétienne, à l’Ancien et Nouveau Testament et pratiquement tous les rituels sont imprégnés par le caractère christique. Cela dans le respect de toutes les autres religions, cette Alliance se propose de réaliser au XXIème siècle la réconciliation historique entre l`Église Universelle Chrétienne et la Franc-maçonnerie.

« Il n’y a de perdues que les guerres qu’on ne mène pas »

Une Maçonnerie militante, patriotique, traditionnelle mais engagée, c’est ce que nous souhaitons, avec le frère Christian BELLOC, Grand Inspecteur de notre Obédience pour la France, Lieutenant Grand Commandeur du Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1881 et vous toutes et tous, relever le défi.

Avec ma Triple Accolade Fraternelle

Général Bartolomeu Constantin SĂVOIU

Christian BELLOC, Grand Inspecteur pour la France, Lieutenant Grand Commandeur du Suprême Conseil Roumain et d’Occitanie 1881 et le TRGM de la Grande Loge Régulière de France Claude DUMONT.